Trottinette électrique : une réglementation au pas de course

117 0
Trotinette électrique

En une année, les trottinettes électriques ont gagné du terrain auprès des grandes villes et de nombreuses localités. La législation concernant ce moyen de transport est quasi-absente voire inadaptée face à la forte croissance de ce mode de déplacement dans l’hexagone.

Entretemps, le nombre grandissant d’accidents causés et subis par les usagers de la trottinette électrique est devenu un véritable enjeu pour les gouvernants et les municipalités. A l’heure actuelle, le mois de septembre 2019 a vu l’avènement d’un décret plus restrictif quant à l’utilisation de ce moyen de locomotion.

Petit rappel sur la législation avant le décret de septembre 2019

Si les adeptes de trottinettes sans moteur peuvent utiliser les trottoirs à l’instar des piétons, les véhicules électriques comme l’hoverboard ou la trottinette électrique ne peuvent pas emprunter les trottoirs et les voies réservées à la circulation. Une trottinette sans moteur est sanctionnée par une amende de 4 euros si elle ne demeure pas sur le trottoir.

Quant aux trottinettes électriques, elles sont interdites d’accès sur le trottoir, les voies de circulation ainsi que les pistes cyclables. En outre, la sanction inclut un an de prison et 15 000 euros pour le détenteur d’une trottinette électrique s’il y a mise en danger d’autrui.

Face à cette loi incomplète, chaque maire peut opter pour une prohibition partielle ou totale de l’usage de ce moyen de locomotion au sein d’une municipalité.

Les dispositions du décret de septembre 2019 sur les trottinettes électriques

Le décret de septembre 2019 préconise une vitesse maximale de 25 km/h pour les trottinettes électriques. Elles peuvent emprunter la route et les pistes cyclables. En outre, le stationnement de ces engins sur les trottoirs est soumis à un contrôle rigoureux. Par ailleurs, le décret va ouvrir la voie à une modification nécessaire du Code de la Route. Ce décret va apporter une prorogation de la loi pour apporter une solution à l’utilisation de la trottinette électrique.

Si vous envisagez d’investir dans ce moyen de transport, nous vous recommandons de vous tourner vers un site spécialisé sur les trottinettes. Vous y trouverez des modèles au rapport qualité/prix attractif et dont les caractéristiques respectent la législation actuelle.

Ce mode de locomotion devenu tendance combine l’écologie et l’économie pour de nombreux usagers. En parallèle, l’utilisation de la trottinette électrique est désormais prohibée pour les jeunes enfants de moins de 8 ans. De plus, son usage doit être assorti d’une assurance dédiée. Auparavant, il faisait partie de la responsabilité civile dans le cadre d’un accident.

Réglementation de la trotinette électrique

Le cas des entreprises de location de trottinettes électriques

Face à l’engouement pour les trottinettes électriques, les sociétés de mise à disposition de trottinettes ont connu un essor fulgurant. Présents à Paris, Lyon et Marseille, ces prestataires vont connaître une forte expansion d’ici l’horizon 2030. Ces entreprises revendiquent environ 3 millions de déplacements après  6 mois de location. Les accidents multiples et une réglementation devenue plus contraignante ne vont pas constituer un frein face à la généralisation de la trottinette en libre service ou free-floating.  Comme les grandes agglomérations, les localités de petite taille sont à leur tour conquises par ces modes de déplacement.

La réaction des enseignes de free floating de trottinettes électriques

Pour apporter une réponse appropriée aux besoins de la clientèle, les enseignes de libre-service consacrées aux trottinettes électriques proposent des offres adéquates. La concurrence veut tirer son épingle du jeu et de nouvelles organisations intègrent ce marché au fort potentiel. Des offres personnalisées voient le jour afin de satisfaire les exigences de la clientèle, dans le total respect des règles en vigueur.

Certains observateurs parient sur une présence plus importante de la trottinette électrique par rapport au vélo dans un avenir proche. Après le succès éphémère  de l’hoverboard, la trottinette électrique peut devenir le moyen de locomotion majeur en ville comme dans les petites communes. Les autorités nationales et locales doivent surveiller la tendance voire anticiper afin d’apporter plus de sécurité et adapter la loi en conséquence.

Pas de commentaire

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *