Voiture en fourrière, comment agir ?

254 0
voiture en fourrière

Votre voiture vient d’être mise en fourrière et vous souhaitez savoir comment agir ? Au sein de cet article, nous allons vous expliquer quelle est la marche à suivre afin de sortir votre voiture de la fourrière.

Où se trouve votre véhicule ?

Votre voiture n’est plus à l’endroit où vous l’aviez stationnée initialement ? Vous souhaitez trouver la fourrière la plus proche de chez vous afin de pouvoir les contacter ? Ne vous inquiétez pas, nous allons vous expliquer comment cela fonctionne. Premièrement, nous vous conseillons d’aller vérifier que vous n’avez pas de courrier dans votre boîte aux lettres. S’il n’y a rien, vous devez alors vous rendre au commissariat de police, ou à la gendarmerie, proche de l’endroit où vous étiez stationné. Vous pouvez également contacter la préfecture de police afin de savoir s’ils sont au courant de quelque chose. Il vous suffira de donner votre numéro d’immatriculation. En revanche, si vous avez reçu un courrier de la fourrière, vous obtiendrez toutes les informations nécessaires. Ce courrier peut être reçu jusqu’à 5 jours après la mise en fourrière et vous indiquera où et quand votre véhicule peut être récupéré. Néanmoins, si vous arrive au moment de l’enlèvement, sachez que vous avez la possibilité de l’interrompre, sous certaines conditions. En effet, il faut obligatoirement que les quatre roues soient encore en contact avec la chaussée. Si toutefois c’est le cas, vous serez dans l’obligation de payer l’amende, liée au stationnement gênant.

voiture mis en fourrière

Récupérer votre voiture à la fourrière

Sachez qu’en fonction du nombre de jours, la procédure est différente. Ainsi, si votre véhicule est resté moins de trois jours à la fourrière, vous allez devoir régler les frais, liés à cette mise en fourrière. Premièrement, vous serez dans l’obligation de payer les frais d’immobilisation, qui s’élèvent généralement à 7,60 € ainsi que 15,20 € pour toutes les opérations préalables. Enfin, les frais d’enlèvement sont estimés à 120 €, pouvant aller jusqu’à 150 € selon la fourrière. En revanche, si votre véhicule y est depuis plus de trois jours, vous serez dans l’obligation de demander une expertise, dans le but de vérifier l’état de votre véhicule. À noter que ces frais d’expertise seront à votre charge. Si l’expert juge que la voiture n’a aucun souci, vous pourrez la récupérer immédiatement, juste après avoir réglé les frais. Si votre véhicule est considéré comme une « épave », autrement dit qui ne serait pas en mesure de circuler, celui-ci sera alors détruit.

Que faire si vous constatez des dégâts sur votre voiture ?

Sachez que si vous constatez des dégâts, n’étant pas présents sur votre véhicule auparavant, vous avez la possibilité d’effectuer une réclamation auprès de la fourrière en question. En amont, vous devrez déclarer l’ensemble des dommages ayant été causés par la fourrière, au cours d’un procès-verbal. N’hésitez pas à apporter des preuves telles que des photos par exemple, pouvant justifier vos propos. Si suite à cela vous êtes face à un litige avec la fourrière, vous pouvez faire valoir la garantie de protection juridique. Celle-ci vous permettra de connaître vos droits et ainsi, de lancer une procédure de réclamation à l’amiable. Celle-ci devra être envoyée par courrier à l’administration responsable de la fourrière en question. Si la procédure échoue, vous serez dans l’obligation de saisir le tribunal administratif.

Pas de commentaire

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *