Ce qu’il faut savoir pour devenir chauffeur VTC

355 0
chauffeur VTC

Le métier de chauffeur VTC est soumis à un certain nombre de conditions. Il ne suffit pas d’être titulaire d’un permis B pour exercer cette profession. Celle-ci est encadrée par deux lois, notamment la loi Thévenoud et la loi Grandguillaume. La première vise à réglementer cette nouvelle activité liée à l’émergence des plateformes de mise en relation avec les conducteurs, comme : chauffeur privé, uber, etc. La seconde a pour objectif de limiter certains abus. Gros plan sur ce job très en vogue.

Suivre une formation pour devenir chauffeur VTC

Pour devenir chauffeur VTC, il est recommandé de suivre une formation vtc Paris. Il faut, en effet, passer un examen spécifique avant de pouvoir exercer ce métier. Généralement, il prend la forme d’un QCM (questionnaire à choix multiples) et d’un QCR (questions à réponses courtes). En ce qui concerne le contenu de la formation, cela peut varier selon le centre choisi par la personne. L’objectif reste le même : se former à l’examen qui va valider les acquis lors d’un stage.

Il se focalise principalement sur le Code de la route, le service client et la réglementation générale des transports. À noter que le chauffeur VTC se doit de suivre une formation tous les 5 ans. Cela dure en général moins de 14 heures. Grâce à ce stage, l’individu sera averti de l’évolution des pratiques professionnelles du secteur. Aussi, il sera à même de maîtriser les nouvelles méthodes de gestion de la relation client. À l’issue de la formation, une attestation sera remise au conducteur afin d’indiquer qu’il a été formé dans un centre agréé. Pour bénéficier d’un accompagnement sur-mesure, il est plus judicieux de contacter un spécialiste.

devenir chauffeur VTC

Obtenir une carte professionnelle pour exercer ce métier

L’intéressé doit également obtenir une Carte Professionnelle de VTC pour pouvoir exercer en tant que chauffeur VTC. Pour ce faire, il faudra effectuer une demande de la carte auprès de la préfecture du domicile de la personne. Si elle habite à Paris, par exemple, il faudra se rendre à la préfecture de police. Attention, aucune demande par email n’est acceptée. L’obtention de la carte requiert certaines pièces justificatives, à savoir le justificatif de domicile de l’individu, le permis B en cours de validité et détenu depuis plus de 3 ans, une attestation de réussite à l’examen VTC, une pièce d’identité, etc. Cette carte est fabriquée par l’imprimerie nationale.

Le demandeur recevra un courriel de la part de l’imprimerie pour s’acquitter de la somme de 57,60 euros TTC, outre les frais d’envoi fixés au tarif « lettre expert ». L’individu recevra ensuite sa carte directement à son domicile. Pour info, elle est valable pour une durée de 5 ans. Au-delà de ce délai, il est recommandé de renouveler sa carte. Et donc, il faudra d’abord réaliser 14 heures de stage de formation continue comme on a précisé précédemment. Après ce stage, le conducteur va recevoir une attestation signée et datée. Ce document va lui permettre de réaliser les démarches pour une demande de renouvellement de carte pro VTC.

Pas de commentaire

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *