Les vitres teintées sont-elles toujours légales ?

170 0
vitres teintées

Pour installer des vitres teintées sur votre véhicule en toute tranquillité, il est important de bien être au courant des règles en vigueurs. En effet, il serait dommage de subir une réprimande à cause de vos nouvelles vitres teintées. Afin de vous éviter tout problèmes avec les autorités, cet article va tenter de répondre à la question que beaucoup de gens se pose: “Les vitres teintées sont-elles toujours légales ?”

Une vitre teintée: qu’est que c’est exactement ?

Une vitre teintée est une vitre plus ou moins sombre selon le modèle. Ils existent deux façons d’obtenir des vitres teintées sur un véhicule: soit à l’aide de films solaires à coller sur les vitres ou soit les vitres sont directement colorées à la fabrication d’usine.

Outre son aspect esthétique, la vitre teintée possède pleins d’atouts très intéressants. Elle apporte une résistance supplémentaire à la vitre, elle isole le véhicule de la chaleur et assure une sécurité non-négligeable aux personnes se trouvant dans le véhicule. Pour info, à l’origine, c’est la NASA qui a inventé la vitre teintée afin de protéger les astronautes qui sortaient de l’atmosphère des rayons gammas et solaires.

Que dit la législation française sur les vitres teintées ?

Depuis 2017, un décret impose aux propriétaires de véhicules dotés de vitres teintées à plus 30% de les retirer, sous peine de se retrouver dans l’illégalité. Peu importe si les films solaires ont été installés avant le 1er janvier 2017 ou après. A noter, que les vitres arrières ne sont pas concernés par ce décret. Jusqu’à fin 2016, le code de la route n’interdisait absolument pas l’utilisation de vitres teintées, sous réserve que la visibilité soit suffisante pour le conducteur.

Le principal objectif de cette réforme apparue en 2017 est de minimiser les risques d’accident de la route. En effet, les vitres teintées empêchant de voir à l’intérieur de l’habitacle depuis l’extérieur, permettaient aux conducteurs de dissimuler des infractions au code de la route plus ou moins dangereuses. Et par conséquent, d’en éviter les contraventions. Les infractions les plus couramment commises étaient le non-port de la ceinture obligatoire ainsi que l’utilisation du téléphone au volant.

D’ailleurs, c’est pour cela qu’auparavant, les voitures avec des vitres teintées étaient plus souvent soumises à des contrôles de police.

législation vitre teintée

Les vitres teintées autorisées par la loi et les cas exceptionnels

En clair, la majorité des automobilistes français sont concernés par l’obligation de conduire avec des vitres teintées à moins de 30%. Mise à part quelques cas rares comme: les marchandises sous haute sécurité, le transport de personnes importante comme le président de la République, les convoyeurs de fonds et les exceptions pour motifs médicaux.

Ainsi, les personnes souffrantes de problèmes oculaires, peuvent toujours circuler avec des vitres avant suffisamment teintées selon leur besoin. Pour prétendre à ce droit, deux exigences doivent être remplies: présenter un certificat médical en cours de validité ainsi que résider à l’adresse figurant sur la carte grise du véhicule avec un surteintage.

Pour les vitres arrières et les films clairs anti effraction, aucune restriction n’est appliquée à condition que le véhicule soit muni de deux rétroviseurs.

Les sanctions en cas de non-respect de la loi

A partir de début 2017, les agents de la sécurité routière sont tenus de contrôler et verbaliser les véhicules avec des vitres avant trop sombres, par rapport au taux de transparence exigé par la loi. Si vous enfreignez cet article du code de la route, vous risquez une contravention de catégorie 4. En France, contrairement au Canada, la police française ne possède pas les instruments nécessaires pour mesurer le taux de TLV. Le contrôle des vitres teintées se fait donc à l’œil !

Si les forces de l’ordre estiment que le conducteur et l’intérieur du véhicule n’est pas suffisamment visible, alors, une contravention peut-être établie. Par ailleurs, c’est le conducteur au volant contrôlé et non le propriétaire de la voiture, qui se verra soumis à une contravention de 135 euros. Cependant, le conducteur peut toutefois apporter une preuve du contraire, via l’expertise d’un établissement spécialisé.

Mais ce n’est pas tout, d’autres peines peuvent s’appliquer comme: une perte de 3 points sur le permis de l’automobiliste, le retrait du film incriminé et même une immobilisation du véhicule.

Les vitres teintées et le contrôle technique

Si le taux de transparence du pare-brise ou des vitres latérales avant de votre véhicule est inférieur à 70%, cela entraînera une contre-visite. Le propriétaire du véhicule disposera de 7 jours pour retirer les vitres teintées à l’avant de celui-ci.

Ce qu’il faut retenir des règles appliquées aux vitres teintées

À compter du 1er janvier 2017, les vitres avant d’un véhicule doivent absolument respecter la limite de 70% du coefficient de transmission lumineuse, sauf pour les cas exceptionnels.

Si vous ne respectez pas ce pourcentage, des sanctions pourront être appliquées tels que 135 euros d’amende et 3 points retirés sur votre permis (cela même si vous n’êtes pas propriétaire du véhicule).  Néanmoins, vous êtes toujours libre de teinter vos vitres arrières comme bon vous semble.

N’oubliez pas que ces restrictions sont ici pour garantir la sécurité des usagers circulants sur la route. Les vitres surteintées peuvent entraver la vision du conducteur et rapidement provoquer des accidents, surtout en période nocturne. Il est donc nécessaire pour votre bien et celui des autres usagers de la route, de respecter ces règles.

Pas de commentaire

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *