Fiat 500 : 8 points à vérifier avant d’acheter d’occasion

128 0

La Fiat 500 est une citadine historique qui a su toujours su évoluer avec son époque depuis ses grands débuts en 1936. Compacte et rétro-moderne, son succès ne se tarit pas au fil des ans, raison pour laquelle le fabricant transalpin continue de la développer. D’ailleurs, la dernière génération de la Fiat 500 vient de sortir. Ce véhicule demeure un excellent choix pour un achat d’occasion. Il suffit de bien vérifier certains points avant de valider. Découvrez alors les 8 points à vérifier avant d’acheter d’occasion votre citadine italienne.

Quel modèle de Fiat 500 acheter d’occasion ?

La première chose à faire si vous voulez une Fiat 500 d’occasion, c’est de bien choisir le modèle qui vous correspond entre la Fiat 500, la Fiat 500C, la Fiat 500X et la Fiat 500 L.

La Fiat 500

Elle possède un moteur cylindré 1,2 litre, une puissance DIN de 69 chevaux et une puissance fiscale de 4 CV. Vous pouvez trouver des modèles roulant à l’essence et des modèles hybrides. La Fiat 500 est parmi des voitures les moins polluantes du marché automobile.

La Fiat 500C

Elle affiche le même design que le premier modèle. La différence réside au niveau du toit. La Fiat 500C possède un toit ouvrant, il s’agit donc d’un cabriolet. Tout comme la Fiat 500 « basique », la Fiat 500C embarque un moteur 1,2 litre 69 ch et 4 CV.

La Fiat 500X

Il s’agit d’un SUV urbain avec un moteur cylindré essence 1,0 litre FireFly Turbo T3 ou 1,3 litre Firefly Turbo T4 selon le modèle, avec une puissance DIN 120 ch et une puissance fiscale de 6 CV. Plus stylée et plus moderne, la Fiat 500X est également une voiture respectueuse de l’environnement.

La Fiat 500L

La 500L est une voiture familiale. Elle garde cependant les proportions d’une voiture compacte. Ce crossover peut accueillir 5 personnes tout au plus et embarque un coffre spacieux. Sous le capot, on a un moteur cylindré 1,2 litre avec une puissance DIN 95 ch et une puissance fiscale 5CV. La Fiat 500L est un peu plus polluante que les autres modèles.

fiat 500 occasion achat

Les 8 points à contrôler avant d’acheter sa Fiat 500 d’occasion

Une fois le modèle choisi, vous allez probablement partir à la recherche d’offres intéressantes en parcourant les annonces sur internet. L’idéal est d’opter pour les sites spécialement dédiés aux Fiat 500.

Le prix des Fiat 500 d’occasion

On recherche toujours le meilleur prix. Il faut cependant faire attention, car, si le montant est anormalement bas, il faut se méfier. Les arnaques sont souvent maquillées en offres très convaincantes. En général, l’état de la voiture et le niveau d’équipements sont les bases de la tarification d’une voiture d’occasion. À titre indicatif et selon le modèle, voici les fourchettes de prix pour la Fiat 500 d’occasion :

  • Fiat 500 « basique » : entre 8 500 euros (Gamme Club) et 34 500 euros (Gamme Icône Plus),
  • Fiat 500C : entre 8 800 euros (Gamme Lounge) et 34 900 euros (Gamme La Prima),
  • Fiat 500X : entre 11 800 euros (Gamme Pop) et 28 000 euros (Gamme Ballon Or),
  • Fiat 500L : entre 9 000 euros (Gamme Urban Kids) et 22 000 euros (Gamme Sport).

Quel que soit le modèle de Fiat 500, il reste très abordable pour n’importe quel budget. Il suffit de déterminer quel est le véhicule le plus adapté à vos besoins.

L’entretien de la Fiat 500 d’occasion

La première chose à faire est de jeter un coup d’œil sur le carnet d’entretien. Cela vous permettra de connaître les révisions qui ont été faites. Si le vendeur est dans l’impossibilité de présenter ce carnet, ou a minima des factures, ce n’est pas très bon signe. Vérifiez également si le contrôle technique est à jour.

Concernant les entretiens intermédiaires, notamment la vidange, la présentation de factures est une bonne chose. Assurez-vous que la mention du prestataire mentionné sur la facture soit au moins celle d’un garagiste reconnu.

Les points mécaniques du véhicule

Vérifiez toujours ce qu’il y a sous le capot, notamment au niveau du moteur. Assurez-vous qu’il s’agisse d’un moteur d’origine. Vérifiez également qu’il n’y a pas d’odeurs inhabituelles, de fuites ou de traces d’huiles sur le moteur.

Dans la mesure du possible, vérifiez la présence des protections du moteur et l’état des soubassements. N’achetez jamais de voiture sans l’avoir testé pendant quelques minutes. En plus des problèmes moteurs, vous parviendrez à détecter toutes les anomalies au niveau de la suspension, de la traction, de la boîte de vitesse et bien d’autres encore.

L’état de la carrosserie et de l’intérieur de la voiture

Quelques points de vérification au niveau de la carrosserie peuvent en dire long sur le soin que les anciens propriétaires ont porté sur une voiture. Les rayures et les enfoncements ne sont pas anodins et, selon le modèle, cela peut s’avérer assez coûteux lors de la réparation.

Vous n’êtes probablement pas sans savoir que les accidents ont des conséquences néfastes sur les voitures, quand bien même elles ont été réparées et remises en l’état. Demandez au vendeur si la Fiat 500 de votre choix a déjà été impliquée dans un accident. S’il répond par la négative, vérifiez quand même en détectant les pièces qui ont été changées, comme les phares, la carrosserie, les parebrises ou encore les pare-chocs. Certes, il est possible de changer ces pièces même s’il n’y a pas eu accident, mais il vaut mieux rester vigilant.

Tout comme pour la carrosserie, on reconnaît facilement une voiture mal entretenue en scrutant l’état de son intérieur. Cela peut impacter sur le prix de revente ou causer des coûts supplémentaires lors de sa remise en état.

Le côté administratif

Un bon vendeur doit toujours préparer un certificat de cession à l’avance. Un certificat de non-gage peut également faire l’affaire. Vérifiez ensuite le numéro de série de la Fiat 500. Le même numéro doit être présent sur la carte grise, sur l’une des portières à l’avant (marqué sur une étiquette) et sur le châssis. Si les numéros sont différents, méfiez-vous, car vous êtes peut-être en présence d’une voiture volée.

Les éventuelles modifications de la Fiat 500

Nous déconseillons vivement les voitures modifiées, parce que les moteurs reprogrammés ou « tunés » ne sont pas toujours fiables. Rien ne vaut les pièces d’origine, cela vous évitera notamment des problèmes d’assurance et de garanties. Si les modifications sont purement esthétiques, il n’y pas de vraiment de problème, mais n’hésitez pas à demander au vendeur les raisons de son choix pour s’assurer que cela ne sert pas à cacher un vice.

Les pièces consommables ou pièces d’usure du véhicule

Discutez des pièces récemment changées et des changements à prévoir. Cela concerne les pièces avec une durée de vie limitée, entre autres les plaquettes, les disques, les pneumatiques, les bougies, les filtres, les pompes, les ampoules, les balais d’essuie-glace, etc.

Les éventuels défauts mineurs de la Fiat 500

Même si ces points de contrôle sont mineurs, la vérification des phares, des clignotants, du verrouillage électrique ou encore de la clim doit être systématique. Attention, si vous avez jeté votre dévolu sur la Fiat 500C, l’étanchéité du toit ouvrant est extrêmement importante.

Aucun commentaire

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *