Réforme du stationnement à Paris : à savoir avant de stationner à Paris !

692 0
parking à paris

La capitale française est certainement l’une des villes les plus attractives au monde. Les points touristiques d’exception, la culture et l’histoire omniprésente dans ses vénérables avenues, des entreprises prestigieuses à tous les coins de rue, Paris est sans conteste un rêve pour les individus de tous pays et de toutes régions. Mais pour ceux qui y habitent ou qui y travaillent chaque jour, la ville peut vite devenir une source d’angoisse permanente, notamment à cause de la circulation dantesque qui la caractérise. Et ceci est d’autant plus vrai depuis la fermeture des berges de Seine à la circulation ou la réforme du stationnement qui se poursuit. Voici donc ce qu’il faut savoir avant de stationner à Paris.

Se garer à Paris, un enfer quotidien

La ville de Paris est l’objet de bien des mythes et fantasmes. On pense par exemple au quartier de Pigalle et ses lumières chaleureuses, à la prestance de la Tour Eiffel ou encore à l’élégance discrète et raffinée des parcs qui rafraîchissent la capitale en été. Mais Paris, c’est aussi des difficultés. Et ceci est particulièrement sensibles pour ceux qui empruntent chaque jour ses rues et ses boulevards encombrés de circulation.

Il suffit, pour se rendre compte de l’enfer quotidien que constitue le déplacement à Paris, de se placer stratégiquement à l’heure de pointe sur des nœuds routiers, comme la place de l’Étoile ou celle de Clichy. Concert de klaxons, accélérations brutales et accrochages verbaux y sont monnaies courantes. Non pas que le parisien moyen soit mal élevé, mais bien parce que la tension sur la route est permanente dans la capitale. Avant de stationner à Paris, mieux vaut donc s’informer sur le meilleur moyen de trouver une place de parking à Paris.

La réforme du stationnement et les changements pour les automobilistes

La fermeture des berges de Seine à la circulation avait provoqué un tollé parmi les usagers automobilistes. Qualifiant la mairie d’alors d’intégriste, certains lui reprochaient de servir l’intérêt politique plutôt que la communauté. Pourtant, avec le temps, tout le monde s’y est habitué et l’air de la ville n’en est que plus sain finalement. La récente réduction de la vitesse dans toute la capitale, qui a suscité les mêmes réactions de colère, devrait donc au final être acceptée.

La réforme du stationnement a elle aussi porté ses fruits puisque certains journaux mettent en avant le fait qu’il est plus facile de trouver une place aujourd’hui. Évidemment, cela a un coût pour l’automobiliste, qui devra dépenser une forte somme pour quelques heures de stationnement en ville. Mais la vie dans la cité n’en est que plus douce. Et il existe en outre des solutions alternatives, comme la possibilité d’opter pour une parking Yespark », qui offre de nombreux avantages, que nous détaillerons dans le dernier paragraphe. Avant de stationner à Paris, il est donc important de bien s’informer car les évolutions de la réglementation vont s’étaler sur plusieurs années.

traffic à paris

Les évolutions à venir en termes de stationnement

Dès le 12 juillet 2021 ont eu lieu les premiers changements. Chaque usager ne peut désormais bénéficier que d’un seul droit de stationnement « résident » à tarif préférentiel. A partir d’août, le tarif des stationnements visiteurs a largement augmenté dans toute la capitale. Il a même pratiquement doublé dans la zone 2, du 12ème au 20ème arrondissement. En outre, les amendes, joliment appelées FPS pour forfaits post-stationnement, ont vu leur montant grimper en flèche. Si une contravention de 17 euros était acceptable et laissait la possibilité de tenter sa chance, à 50 euros le jeu n’en vaut plus la chandelle pour la plupart des automobilistes !

À partir du mois d’octobre, c’est le stationnement dans les bois de Vincennes et de Boulogne qui est devenu payant. Seuls les emplacements proches des équipements sportifs restent gratuitement accessibles pour favoriser le sport et l’activité physique. En 2022, de nouvelles restrictions seront appliquées, notamment aux scooters et motos. Il fleur faudra désormais payer pour stationner dans des espaces réservés. Le tarif de la redevance sera égal à la moitié de celle demandée aux véhicules légers. Il faut tout de même savoir que des tarifs préférentiels seront proposés aux résidents et aux professionnels. Néanmoins, tous ces changements vont transformer la vie des parisiens et des résidents de banlieues qui ont besoin de leur véhicule sur place. Avant de stationner à Paris, la réflexion sera plus intense. Heureusement, il existe des solutions privées qui pourront vous permettre de continuer à disposer de votre véhicule.

Comment se préparer avant de stationner à Paris ?

Avant de stationner à Paris aujourd’hui, il faut savoir bien anticiper ses besoins. La question de l’usage de votre véhicule ou de la nécessité de l’avoir à portée de mains se pose réellement pour de nombreux foyers. Mais malgré les tentatives multiples de la mairie pour casser le lien existant entre les Français et leur automobile, force est de constater que la voiture est toujours aussi chère au cœur des Français. D’abord parce qu’elle est fonctionnelle bien sûr, indispensable au travail, aux courses, aux déplacements familiaux ou aux départs en vacances, mais aussi et surtout parce qu’elle est un outil encore largement associé à la liberté de circuler.

Pour beaucoup, impossible donc de se séparer de leur voiture. Trouver une place de parking est alors indispensable. Avec des solutions comme celles proposées par Yespark.fr, vous pouvez enfin vous rassurer en adoptant un espace en sous-sol, sécurisé et proche de chez vous. A partir de 40 euros par mois, vous pourrez choisir entre de multiples parkings répartis un peu partout dans la capitale. Certains sont même équipées de bornes de recharge électriques, anticipant déjà l’avenir de l’automobile qui, dans la capitale, sera assurément lié à cette technologie propre, silencieuse et peu chère. Enfin, sachez que l’offre de Yespark est sans engagement aucun et que vous pourrez même profitez d’un essai gratuit de 48 heures avant de vous lancer ! Que demander de mieux ?

Aucun commentaire

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.