Comment fonctionnent les moteurs des voitures electriques ?

41 0

Les véhicules électriques se démocratisent et de plus en plus de particuliers comme d’entreprises en possèdent. Plus écologiques, plus économiques, avec une conduite plus fluide… les avantages visibles de ces types de véhicules sont nombreux. Mais qu’en est-il, techniquement parlant, au niveau du moteur ? Quelles sont les spécificités d’un moteur électrique et ses grandes différences avec des véhicules non électriques ? Découvrons-le ci-dessous.

Qu’est-ce qu’un moteur électrique ?

Pour comprendre le fonctionnement précis d’un moteur électrique, quelques petits rappels s’imposent. Dans ce style de moteur, un courant va générer un champ magnétique sur la partie statique de la machine (le stator). Ce champ va se déplacer et créer le mouvement de la partie tournante du moteur (le rotor). Dans le monde de l’automobile, on différencie le moteur électrique du moteur thermique de la façon suivante :

Le moteur électrique va convertir l’énergie en énergie mécanique, liée au mouvement, à l’inverse du moteur thermique qui va faire de même, mais en mobilisant uniquement de l’énergie thermique. Le processus de transformation de l’énergie passe donc par l’électricité dans le premier cas, et par la combustion dans le second cas.
Ainsi, ce qui va déterminer si un moteur d’automobile est thermique ou électrique, cela sera selon le type d’énergie convertie.

Fonctionnement de ce type de moteur à l’intérieur d’un véhicule électrique

Les véhicules ne sont pas les seuls équipements à disposer d’un moteur électrique. D’autres objets, plus petits, disposent de cette technologie sous forme de moteur à courant continu. La vitesse de rotation est alors directement liée à l’intensité du courant prodigué. Ces moteurs permettent de faire fonctionner de petits ou moyens objets, mais ne sont pas assez puissants pour alimenter un véhicule comme une voiture électrique. Ils peuvent cependant les intégrer pour de plus petits accessoires auto comme les vitres, essuie-glace ou autres mécanismes dans le véhicule.

Plusieurs types de courants… et de moteurs !

Le moteur servant à faire rouler la voiture (servant à sa traction) va utiliser du courant alternatif, c’est-à-dire un courant par lequel les électrons changent de direction, contrairement au courant continu. Or, les batteries des véhicules électriques utilisent ce courant continu. La voiture va donc devoir transformer ce courant continu de la batterie en courant alternatif pour le moteur. Cela se fait au moyen d’un onduleur.
Une fois que cette énergie est correctement transmise au moteur électrique, tout dépend du type de moteur . Il en existe en effet deux sortes : les synchrones et les versions asynchrones.

Synchrone VS asynchrone : fonctionnement et usage

Un moteur asynchrone va produire un champ magnétique qui tourne à partir de la partie statique préalablement alimentée en électricité. La partie mobile (le rotor) se retrouve alors en rotation constante, comme si celle-ci cherchait à « rattraper » le champ magnétique.
Ce type de moteur est particulièrement adapté aux véhicules électriques pour de longs trajets et à grande vitesse (ex : autoroute).

Le moteur synchrone est différent, car dans celui-ci, la partie mobile participe elle-même à la création de ce fameux champ. La vitesse de mouvement du rotor est ainsi proportionnelle à la fréquence du courant arrivant dans le moteur électrique.
Les véhicules électriques conçus pour la conduite en ville avec des arrêts fréquents et des démarrages à petite vitesse seront plus souvent équipés de ce genre de moteur.

Aucun commentaire

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.