Comment trouver des pièces détachées pour restaurer sa voiture américaine

265 0
restauration voiture

Les voitures américaines sont très appréciées des conducteurs européens. La raison principale en est que leur qualité moyenne est très supérieure à celle des véhicules produits sur le vieux continent : les USA restent à ce jour le leader incontesté du marché automobile. Pour les heureux acquéreurs d’une machine étasunienne, une question épineuse se pose cependant : comment restaurer sa voiture américaine quand telle ou telle pièce s’est usée ?

La classe américaine, un luxe qui possède un prix

Ford Mustang, Chevrolet, Corvette, Pontiac… Ces noms font rêver. Les USA possèdent le plus grand nombre de marques de voitures du monde, et les voitures produites sont d’excellente qualité. Un amateur d’automobiles qui aura décidé de se tourner vers l’import aura toutes les chances de trouver le véhicule qui lui convient, tant mécaniquement qu’esthétiquement. Du fait de leurs qualités et de la valeur qu’elles continuent de posséder, les voitures américaines de collection sont généralement bien entretenues afin que le prix à la revente puisse être optimal.

Cela constitue une raison de plus de se tourner vers le marché américain si l’on en a les moyens. Un problème de taille se pose cependant quand vient le moment de restaurer sa voiture américaine. L’acquisition des pièces détachées pour voitures américaines, à moins que d’être un solide connaisseur, nécessitera le soutien d’un spécialiste. En effet, l’importation directe étant délicate, de nombreux intermédiaires existent. C’est par exemple le cas d’Ars Shop, expert de la voiture de collection américaine depuis bien des années en France.

pièces détachées

Trouver un intermédiaire de confiance pour restaurer sa voiture américaine

Restaurer sa voiture américaine est une opération potentiellement sous-tendue par plusieurs objectifs. Le but peut être de restaurer une voiture pour en faire un objet d’exposition, comme lorsqu’on possède une vieille Ford T datant du début du 20e siècle. Mais si l’on vient d’acquérir une toute récente Corvette Stingray, il y a des chances que l’on ait aussi envie de s’en servir aussi pour se déplacer. La pièce peut être purement décorative, ou concerner la mécanique de la voiture, etc.

Il est aujourd’hui aisé de trouver un intermédiaire sur internet. La question est donc de trouver un intermédiaire de confiance, en prenant en premier lieu le temps de se renseigner. Il convient en effet de s’assurer que la structure choisie garantisse le passage des pièces achetées au contrôle technique français. Les USA ne possèdent pas la même réglementation concernant ce point et il serait dommage de se retrouver avec un véhicule en interdiction de rouler.

Le bon intermédiaire : un intermédiaire qui a le souci de la perfection

De même, l’intermédiaire devra s’assurer que les pièces obtenues sont bien des pièces construites par le fabricant, et pas des pièces de seconde zone sorties des ateliers d’un obscur sous-traitant. Alors comment reconnaître le bon intermédiaire ? Il exige parfois le prix de ses services, mais il est clairement identifié par une adresse postale. Il ne se contente pas de vendre des pièces de mécanique, mais possède le souci du détail.

Ainsi, il va jusqu’à proposer des jantes, des pneus, des lubrifiants pour optimiser l’aspect du véhicule et le plaisir de la conduite. Il va même encore plus loin, en mettant à disposition des outils, des détergents. Tout se passe comme s’il ne souhaitait pas seulement aider quelqu’un dans la mission de restaurer sa voiture américaine, mais avait bien pour but de préparer son client à participer à la prochaine course de voitures provenant des USA. Un genre de souci que l’on ne trouve pas chez les charlatans.

Aucun commentaire

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *