Ethylotest : toutes les informations pratiques pour conduire en sécurité

258 0
conducteur et ethylotest

L’alcool que vous buvez se retrouve dans votre estomac et votre intestin grêle. Il est ensuite absorbé par le sang, qui le transporte dans le corps, le cerveau et les poumons. Des traces se retrouvent donc dans l’air que vous expirez. En France, et ailleurs dans le monde, la conduite en état d’ébriété figura dans le top 3 des causes de la mortalité routière, juste après le non-respect de la limitation de vitesse. L’alcootest ou éthylotest, mesure la quantité d’alcool présente dans votre haleine et estime la quantité présente dans le sang. Ce chiffre, appelé « taux d’alcoolémie », est limité à 0,5 g/l en France (2020), mais baisse à 0,2 g/l pour les jeunes conducteurs.

Que dit la loi française sur l’éthylotest ?

En France, les automobilistes doivent obligatoirement disposer d’un éthylotest fonctionnel dans leur véhicule, en toutes circonstances, depuis le 1er mars 2013. Si la loi avait à l’origine prévu une amende de 11 € pour les contrevenants (conducteurs qui ne sont pas en mesure de présenter un éthylotest fonctionnel à l’issue d’un contrôle routier), le gouvernement a rétropédalé, arguant de l’indisponibilité d’un stock suffisant d’éthylotests pour couvrir les besoins de l’ensemble des automobilistes. Aujourd’hui, les contrevenants à cette obligation légale sont simplement rappelés à l’ordre par l’agent de police. Pour plus d’informations à ce sujet, lisez le dossier spécial proposé par Wizza : https://www.wizza.fr/ethylotest/.

conduire en sécurité

Quels sont les différents types d’alcootests ?

L’alcootest ou éthylotest peut être manuel (jetable) ou électronique. La police nationale utilise un éthylotest électronique qui fait la taille d’un petit talkie-walkie. On vous invitera à souffler dans un embout, et l’appareil permettra une lecture immédiate de l’estimation de votre alcoolémie. Cette opération sera répétée plusieurs fois afin que l’agent de police puisse avoir une moyenne fiable. Cela prend environ une minute.

L’éthylotest manuel le plus courant est constitué d’un ballon et d’un tube en verre rempli de cristaux jaunes. Vous soufflez dans le ballon, et l’air expiré arrive dans le tube. Les cristaux changent alors de couleur pour passer du jaune au vert en fonction de la quantité d’alcool présente dans votre organisme. Consultez les instructions fournies avec l’appareil pour lire les résultats correctement. En général, une bande verte indique que votre taux d’alcoolémie est inférieur à 0,05% (limite légale).

Attention : cela ne veut pas forcément dire que vous pouvez conduire en toute sécurité… si vous vous sentez nauséeux, si vous avez le vertige, si vous avez mal au ventre ou si vous ressentez toute autre faiblesse physique, choisissez la prudence et ne prenez pas le volant. Si votre éthylotest montre deux bandes vertes, votre taux d’alcoolémie est situé entre 0,05% et 0,10%. Trois bandes vertes traduisent un taux d’alcoolémie supérieur à 0,10%. Naturellement, les alcootests manuels, à usage unique, sont les moins chers. Si vous êtes un buveur régulier, optez pour un éthylotest électronique, qui se révélera moins cher sur la durée… même si l’idéal bien sûr est de ne pas conduire après avoir bu. Voici comment bien choisir votre éthylotest.

Pas de commentaire

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *