Comment changer un pneu de moto soi-même ?

57 0
changer pneu de moto

Changer un pneu de moto n’est pas très compliqué, à condition toutefois de savoir s’y prendre et d’utiliser les bons outils. Avec un peu de pratique, on peut donc faire face à une crevaison sans avoir recours à un réparateur professionnel et repartir de plus belle sur son deux-roues pour s’en donner à cœur joie !

Pourquoi changer son pneu de moto soi-même ?

Pour les passionnés de moto qui aiment faire de la route dès qu’ils en ont l’occasion, l’usure des pneus est un inconvénient auquel il faut être préparé. La longévité des pneus de motos est variable mais en cas de crevaison précoce, leur durée de vie est évidemment trop brève, avec des conséquences non négligeables sur votre budget.

Un changement de pneus a un coût, qui varie en fonction de leur qualité et des prestations proposées en centre de montage. Cette solution présente de bons côtés si l’on souhaite faire remplacer ses pneumatiques moto en toute sécurité par des professionnels aguerris à cette mission. Il faut cependant acheter soi-même de nouveaux pneus si l’on veut bénéficier d’un meilleur prix sur ces articles.

De plus, les apporter sur place n’est pas forcément pratique. Faute de pouvoir vous facturer leurs propres pneus motos, certains centres de montage ont tendance à alourdir les frais de prestations complémentaires comme l’équilibrage.

Si vous faites du moto-cross, que vous devez fréquemment faire monter de nouveaux pneus sur votre moto ou que vous vouliez équiper celle-ci pour qu’elle puisse rouler en toutes saisons sans problème d’adhérence, mieux vaut apprendre à réaliser cette opération soi-même. En outre, le gain de temps est au rendez-vous en plus des économies. Il n’est en effet pas nécessaire de trouver un créneau horaire pour se rendre au centre de montage, ni d’attendre sur place pour récupérer sa moto équipée de nouveaux pneus.

pneu de moto

Comment faire pour changer sur la moto un pneu soi-même ?

Avec l’outillage qui convient, cette opération ne prend que trois quarts d’heure pour un train, soit les deux pneus de la moto. La première fois peut s’avérer un peu laborieuse mais bien vite on prend le tour de main nécessaire pour un changement de pneus rapide ! Il faut tout d’abord réunir les outils suivants :

  • un démonte-pneu
  • un démonte-obus
  • des protège-jantes éventuellement
  • de la graisse à pneus
  • un compresseur
  • des plombs d’équilibrage

Vous devez en premier lieu décoller le pneu moto de la jante. Afin de réussir à démonter le pneu moto, il faut les dégonfler. Pour ceux qui ne sont pas dotés d’une chambre à air, vous pouvez couper la valve à sa base au moyen d’un couteau si vous prévoyez de la remplacer.

Dans le cas contraire, servez-vous d’un démonte-obus pour retirer le petit élément métallique de la valve. Après avoir introduit l’outil dans la valve, tournez de sorte à l’extraire. Pour les pneus de moto avec chambre à air, il est indispensable de monter l’obus. Pour séparer les pneus des jantes, on utilise la décolleuse. Après avoir en partie « décollé » le pneu, il faut faire avancer la jante d’un quart de tour afin de renouveler la manipulation, jusqu’au décollement de toute la circonférence du pneu, sur les deux faces. Pour un pneu sans chambre à air dit « tubeless », il suffit de presser les bords du pneu pour arriver à le démonter.

Remonter de nouveaux pneus adaptés à la moto

Vous pouvez profiter de promotions afin de trouver des pneus pas chers, y compris des articles d’une marque aussi réputée que Goodyear. Il est essentiel de bien faire attention à choisir la taille de pneus recommandée par le constructeur. Pour rouler en toute sécurité, veillez à monter vos pneus de moto conformément au sens de rotation mentionné par une flèche sur le côté. Il est en outre conseillé d’appliquer un peu de graisse avant de rentrer le premier côté, en exerçant une pression.

La suite est un peu plus compliquée : il faut introduire la moitié du pneu manuellement, la maintenir en place avec son genou puis faire rentrer le reste au moyen du démonte-pneu. Mieux vaut y aller peu à peu. Avec le compresseur, faites ensuite monter la pression : les deux côtés du pneu vont se plaquer aux rebords de la jante avec des sons distincts. Le pneu est prêt, vous n’avez plus qu’à le gonfler.

Enfin, il est important de veiller à l’équilibrage qui remédie à un éventuel écart du poids dans le duo pneu/roue. En mettant la roue en place sur l’équilibreuse, on la laisse tourner. En cas d’arrêt récurrent au même emplacement, ajoutez des poids d’équilibrage puis remontez le pneu.

Pas de commentaire

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *