Conduire avec une mobilité réduite : tout ce que vous devez savoir

984 0

Conduire avec une mobilité réduite peut nécessiter quelques adaptations, mais cela ne signifie pas que c’est impossible ou trop difficile. Avec un peu d’éducation et les nombreuses aides à la conduite actuellement disponibles sur le marché, les personnes à mobilité réduite peuvent plus facilement que jamais adapter leur voiture de manière à pouvoir continuer à profiter de leur indépendance au volant. Elles peuvent même acheter un véhicule en fauteuil roulant entièrement adapté qui leur permet de conduire sans quitter leur fauteuil.

Aides et modifications de la conduite

Les adaptations de conduite sont l’un des principaux éléments qui rendent possible la conduite avec une mobilité réduite. Ces types d’aides peuvent être installés dans votre véhicule existant afin de l’adapter à vos besoins spécifiques.

Si la plupart des commandes de conduite nécessitent une boîte de vitesses automatique, elles peuvent être installées sans retirer les commandes d’origine du véhicule, de sorte que les conducteurs nommés peuvent continuer à l’utiliser. Cependant, dans certains cas, ces modifications de la mobilité peuvent aller de simples fixations au remplacement de toutes les commandes existantes par un système conçu individuellement pour être utilisé par la personne à mobilité réduite – qui monte et descend les escaliers à l’aide d’un monte-escalier prix.

En règle générale, pour qu’un véhicule puisse être utilisé par une personne à mobilité réduite, il doit comporter des fonctions de direction assistée, de verrouillage, de sièges et de fenêtres afin de faciliter le processus.

Il existe actuellement une myriade de modifications et d’aides disponibles sur le marché pour les personnes qui souhaitent continuer à conduire avec une mobilité réduite, à commencer par les commandes manuelles, les aides à la direction, les accélérateurs électroniques et bien d’autres encore.

handicap et voiture

Commandes manuelles

Les commandes manuelles sont principalement installées pour aider les personnes à mobilité réduite à conduire sans utiliser les pédales standard pour le freinage ou l’accélération, car elles peuvent être difficiles ou impossibles à manipuler. L’installation de ces aides à la mobilité vous permettra de contrôler la vitesse de votre véhicule en utilisant vos mains pour pousser ou tirer un levier qui accélère ou freine la voiture.

Aides à la direction

Pour les conducteurs dont la force ou la dextérité du haut du corps est limitée, l’installation d’une aide à la direction peut contribuer à rendre le pilotage du véhicule à la fois plus facile et plus sûr. Des adaptations, telles qu’un volant à cuvette profonde qui rapproche le volant de quelques centimètres du conducteur, peuvent être installées en même temps qu’un système de direction à faible effort, ce qui permet aux utilisateurs de fauteuils roulants d’accéder plus facilement au volant et de réduire l’amplitude des mouvements de direction.

Modifications des pédales

Si vous avez des difficultés à atteindre ou à utiliser vos pédales en raison de problèmes de mobilité des jambes, vous pouvez opter pour une extension des pédales afin qu’elles soient plus proches de votre siège de conducteur ou, en cas de mobilité limitée de la jambe droite, un accélérateur pour le pied gauche peut être installé.

Accélérateurs électroniques

Conduire avec une mobilité réduite des jambes peut être difficile (pensez à vous s’informer sur le prix d’ un monte-escaliers). Les accélérateurs électroniques sont là pour vous aider, en vous permettant d’accélérer et de freiner le véhicule avec vos mains.

Un accélérateur à gâchette, par exemple, ne nécessitera que la pression d’une gâchette avec votre doigt, tandis qu’un accélérateur à anneau supérieur ou inférieur peut être installé confortablement devant ou derrière votre volant, ainsi qu’un frein à main, afin que vous puissiez les actionner chaque fois que vous avez besoin d’accélérer le véhicule.

Aucun commentaire

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.