Le scooter thermique : encore un investissement viable ?

622 0
le scooter thermique

En termes de conscience écologique, le scooter électrique s’impose naturellement comme le meilleur choix à faire à l’achat d’un deux roues. En comparaison, le scooter thermique, au fil des transitions écologiques, apparaît de plus en plus comme obsolète. Même si faire le choix de l’électrique est sans doute le meilleur, le thermique constitue pourtant toujours une option assez répandue sur le marché.

Inutile de leur jeter la pierre pour autant ! Les préoccupations écologiques forcent le marché à s’adapter et les deux roues à essence ne dérogent pas à la règle. Que ce soit en termes d’impact environnemental ou de performances, les innovations dans le domaine de la mécanique ont permis de produire une nouvelle génération de scoots plus responsable, à l’image des différentes gammes présentes chez I’Univers du scooter.

Des scooters thermiques moins polluants

Un scooter thermique demeurant plus émetteur de CO2 que son homologue électrique, la plupart des fabricants ont radicalement ajusté ces quantités. Afin de les rendre éligibles aux vignettes Crit’air 1 ou 2, elles doivent se restreindre à une marge située entre 51 et 137 g/km. À défaut du bonus écologique, ces conditions restent éligibles à la prime à la reconversion. Aussi bien les véhicules électriques qu’hybrides et thermiques dans cette fourchette ou en dessous peuvent en profiter.

Il faut dire que les normes et innovations technologiques qui découlent du réchauffement climatique ont forcé les constructeurs à pousser la recherche dans les moteurs propres ainsi que la réduction de leurs émissions. Pour rappel, le taux prévu pour 2021, 95 g/km, a été de nouveau revu à la baisse, avec un objectif de 81 g/km pour 2025 et 59 g/km à l’horizon 2030. Il y a fort à parier que les constructeurs, pas encore tous prêts à une conversion intégralement électrique, continuent à travailler sur la réduction de ces taux.

scooter viable

Quelques petits avantages du thermique

Au niveau de ses aspects pratiques, le scooter thermique peut également se targuer de quelques avantages par rapport à ses concurrents électriques. La technologie des batteries lithium, en grande partie utilisée par les batteries de ces derniers, demeure assez onéreuse. C’est ce qui explique un prix souvent supérieur à leurs homologues à essence, qui reposent sur une technologie maîtrisée de longue date et donc devenue moins chère à fabriquer.

Cette expertise née autour du moteur thermique s’observe au niveau de leurs performances. Certains véhicules électriques raflent occasionnellement la première place de quelques compétitions, dont la plupart restent dominées par les modèles à essence. Une technologie plus ancienne signifie plus de temps passé à l’étudier et donc à la mettre au point.

Un scooter thermique s’avère en général plus rapide qu’un électrique au lithium-ion, plus ergonomique avec davantage de maniabilité et plus adapté aux longs trajets. Les fonctionnalités numériques telles que tableau de bord Bluetooth, phares à LED et système de navigation en ligne s’y intègrent tout aussi bien sans nuire à leur empreinte carbone.

Il n’y a aucune culpabilité à ressentir dans le fait de continuer à conduire des véhicules à essence. Ils s’adaptent comme ils peuvent aux enjeux écologiques et ne le font pas si mal, tant qu’o a une bonne assurance de scooter sans bsr !

Aucun commentaire

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.