Comment choisir son courtier automobile pour l’importation d’un véhicule depuis l’UE ? 

676 0

L’importation de véhicules d’un territoire à un autre est un travail de longue haleine. Elle est beaucoup plus complexe si le véhicule à importer se trouve dans l’espace UE. D’où l’impérieuse nécessité d’un courtier automobile dont le choix s’avère être un véritable casse-tête. Le présent article vient pour montrer le chemin du choix judicieux dudit courtier.

S’assurer du statut du courtier automobile

Le courtier automobile est un agent professionnel qui se charge de faciliter les négociations entre le client et le distributeur. Il est aussi sollicité dans le cadre des échanges entre client et concessionnaire automobile ou client et constructeur automobile fiable. La panoplie de courtiers automobiles existant sur le marché crée la confusion dans la tête de ceux qui manifestent le désir d’importer leur véhicule depuis l’espace UE. L’immatriculation est une piste idéale pour sortir de cette impasse. Celui qui est à la quête d’un Courtier automobile se doit de vérifier si sa cible est immatriculée à la Chambre des Métiers. Cette vérification passe par le numéro de SIRET que doit exhiber le courtier à son client afin que celui-ci en ait le cœur net.

courtier automobile

Miser sur l’expérience du courtier automobile

Elle est au cœur des exigences à chaque fois que la question des prestations de service refait surface. L’importation des véhicules du territoire de l’Union Européenne n’en est pas moins. Elle exige de celui qui s’en charge d’avoir une expérience qui pèse très lourd dans la balance. Le courtier automobile doit disposer d’un carnet d’adresses assez fourni en complément à sa fiabilité qui gagnerait en renfort. L’expérience dudit courtier est d’ailleurs une condition non-négociable en raison du caractère exigeant et méticuleux du métier de courtage. À cela, s’ajoute le volet sensible du secteur de l’automobile qui reçoit l’assentiment de tous ou tout au moins la majorité. Miser sur l’expérience, un impératif !

Se renseigner sur la notoriété du courtier automobile

Dans la chute du paragraphe précédent, le caractère sensible du secteur de l’automobile a été évoqué. L’importation de véhicules depuis l’UE l’est par ricochet. De ce fait, le courtier automobile doit bénéficier d’une certaine notoriété. Cette dernière renvoie à la visibilité dont bénéficie le facilitateur du dialogue entre le client et le constructeur automobile fiable. Mais, par quelle alchimie pourrait-on s’assurer de cette fameuse et épineuse notoriété ? La réponse à cette interrogation est de toute évidence d’autant plus que la clientèle satisfaite ne s’empêchera d’extérioriser ses impressions. Celles-ci foisonnent sur le réseau internet, le canal par excellence. Il suffit d’y faire un tour pour les lire.

Présumer la qualité des services du courtier automobile

C’est le lieu d’insister sur le devoir du client de se renseigner suffisamment sur le courtier automobile en qui il s’apprête à placer sa confiance. Celui-ci doit avoir l’esprit, le mental et le souci permanent de rendre un service de qualité : réussir à importer le véhicule du territoire de l’UE. Toutefois, il ne suffit pas de rendre un travail de qualité. Encore faudra-t-il que ce service soit possible après la vente. Cette double exigence prouve à suffisance que la présomption de la qualité du service est loin d’être considérée comme une illusion. On ne le dira jamais assez.

Au demeurant, le choix du courtier automobile pour l’importation d’un véhicule depuis l’UE se fait en fonction du critère de l’expérience, de la notoriété et autres.

Aucun commentaire

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.