Pourquoi il est important de s’assurer en trottinette ?

209 0
assurer en trottinette

Les trottinettes font partie de la famille des EPDM (Engins de déplacements personnels motorisés). Ils constituent aujourd’hui un soulagement pour une multitude de personnes. En effet, pour éviter les tracasseries liées aux transports en commun, il est préférable de se déplacer en trottinette électrique. Tout comme pour la voiture, l’utilisation de ce moyen impose la souscription à une assurance. Cela permet à l’utilisateur et aux usagers d’être protégé en cas d’incident. Voici les raisons pour lesquelles vous devez vous assurez en trottinette.

Pour couvrir les dommages causés à un tiers

La souscription à une assurance pour les Nouveaux Véhicules Électriques Individuels (NVEI) n’est plus un choix mais une obligation. Les trottinettes électriques sont soumises à une assurance spécifique pour la protection de tout usager. Celle de la responsabilité civile est la première réglementation à respecter afin de circuler librement. Elle vous permet de couvrir les dommages et dégâts potentiellement causés à un tiers lors d’un accident de la route.

Que ce soit sur le plan financier ou juridique, vous ne serez pas inquiété. En clair, votre assureur vous protège et prend à charge toutes les réparations à effectuer. La victime peut être indemnisée même si vous êtes responsable d’un sinistre. Par ailleurs, il faut préciser que l’assurance responsabilité civile ne protège pas le conducteur en cas de dommages corporels personnels. Il est donc nécessaire de faire une extension en souscrivant une garantie conducteur.

Pour une garantie personnelle

Le danger ne prévient pas et peut vous surprendre à n’importe quel moment. Comme pour un véhicule à moteur, l’utilisation d’une trottinette électrique vous expose également à de nombreux risques. Pour cela, vous devez souscrire des protections spécifiques, notamment la garantie accident, vol, incendie, etc.

Par exemple, votre trottinette peut être endommagée lors d’un accrochage. De même, elle peut percuter un poteau électrique en voulant éviter de justesse un obstacle. De plus, sachez que même si vous équipez votre trottinette d’un anti-vol, il est important de l’assurer. Un vol peut être accompagné d’une agression physique ou verbale.

Le risque de vol de votre trottinette électrique peut s’élever surtout quand vous voyagez. Or ce type d’engin nécessite un budget considérable à l’achat comme à la réparation. Une assurance personnelle permet donc de réduire les charges et vous apporte un grand soulagement. Pour limiter les dégâts, la vitesse maximale autorisée pour la conduite de la trottinette est de 25 km/h.

trottinette

Pour se conformer aux exigences légales

Tous les véhicules électriques ont un point commun. En effet, ils disposent d’un moteur électrique qui assure le déplacement à lui seul. En France, l’assurance de ce type d’engin est encadrée par l’article L211-1 du code des assurances et celui L 324.2 de la route. Selon ces lois, l’absence d’assurance peut entraîner une verbalisation à hauteur de 3 750 euros.

Cela peut vous coûter plus cher qu’un accident. Il faut signaler que les trottinettes classiques ne sont pas concernées par cette réglementation. Elles sont en général assurées grâce à un contrat habitation de leurs propriétaires. L’assurance des trottinettes électriques dépassant 25 km/h doit également se faire uniquement suite à une homologation spécifique.

Pour éviter d’autres risques financiers et juridiques

En dehors de l’amende dont vous êtes passible en cas de non-assurance de votre trottinette électrique, d’autres sanctions subsistent. D’abord vous risquez des travaux d’intérêt général et des jours-amendes. De même vous avez l’obligation d’effectuer un stage de sensibilisation à la Sécurité routière et l’interdiction de conduire certains véhicules terrestres à moteur. Par conséquent, la trottinette électrique vous sera confisquée.

Pour être en règle lors des contrôles

À tout moment, vous devez prouver votre identité ainsi que le respect de l’assurance de votre trottinette électrique. Lors des contrôles routiers, il faut impérativement présenter vos papiers d’identité, une carte verte et une vignette d’assurance. Vous risquez toujours des amendes si vous n’êtes pas en mesure d’attester de votre assurance. Vous payez automatiquement 35 euros et 135 euros si vous ne le présentez pas dans les 5 jours.

Pour assurer votre trottinette afin de ne pas s’affoler lors des contrôles, quelques conditions sont à respecter. D’une part, vous devez être équipé d’un gilet haute visibilité et d’un rétro-réfléchissant de nuit. D’autre part, votre trottinette électrique doit être dotée de certains équipements. Il y a les freins, les feux de position à l’avant et à l’arrière puis un avertisseur sonore.

Aucun commentaire

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.