Vélo électrique : les critères de choix

609 0

Également appelé vélo à assistance électrique (VAE), un vélo électrique est équipé d’un moteur électrique alimenté par une batterie. Dès que le cycliste commence à pédaler, ce moteur se met en marche afin de lui faire profiter d’une assistance électrique. Cette dernière va alors appuyer ses efforts de pédalage. À la clé, le cycliste peut effectuer ses trajets sans à-coup ni effort inutile et franchir les côtes sans s’essouffler. Il peut ainsi enchaîner les kilomètres avec un minimum d’effort. Alors, comment choisir un vélo électrique ?

Préférez un vélo électrique français

Le « fabriqué en France » constitue indubitablement un gage de sécurité complémentaire ainsi qu’une réelle assurance quant à la qualité, peu importe le produit concerné. Les normes qualitatives françaises se révèlent en effet extrêmement strictes et le savoir-faire est particulièrement qualifié dans l’Hexagone. Un produit français est également plus respectueux de l’environnement : ils parcourent moins de kilomètres avant d’arriver chez les consommateurs et ont donc une empreinte carbone moindre.

Les vélos électriques ne sont pas en reste. Acheter un VAE qui a été conçu et assemblé en France comme ceux proposés par Reine bike, c’est l’assurance de disposer d’un engin de très bonne qualité qui ne manquera pas de perdurer dans le temps. Par la même occasion, on valorise le savoir-faire français, on achète de manière plus écoresponsable tout en soutenant l’économie hexagonale. En achetant un produit fabriqué en France, on multiplierait par 3 le nombre d’emplois comme l’a précisé la FIMIF (Fédération Indépendante du made in France). De plus, on achète de façon plus éthique puisqu’un VAE français respecte les droits de l’homme et n’est pas fabriqué dans des conditions de travail déplorables.

Quel moteur pour un vélo électrique

Le moteur d’un VAE peut être monté :

  • dans le pédalier : son poids est aligné au centre de gravité de l’engin, garantissant ainsi un confort, une maniabilité ainsi qu’une stabilité sans équivalent (le seul inconvénient est qu’un vélo doté d’un moteur central est plus onéreux souvent à partir de 2500€).
  • Dans la roue avant : dans cette configuration qui n’est disponible qu’en entrée de gamme, le moteur alourdit le vélo, rendant ainsi la sensation de conduite moins naturelle et désagréable.
  • Dans la roue arrière : l’assistance électrique ainsi générée procure une certaine sensation de propulsion tout en étant naturelle et intuitive (un problème existe cependant : le remplacement de la roue arrière risque d’être compliqué en cas de crevaison).

Si son budget le permet, on doit idéalement privilégier la première option, peu importe l’usage que l’on fera de son vélo électrique. Il est par ailleurs conseillé de choisir un moteur dont la puissance nominale est de 250 watts. De même, nous conseillons de prendre un couple moteur de plus de 60 Nm afin que l’assistance électrique soit assez puissante pour vous assister en toutes circonstances (pentes raides ou encore fort vent de face).

Les autres critères à considérer pour l’achat de ce type de vélo

Au moment de l’achat, il est important de s’assurer que la batterie du VAE soit réellement performante et puisse garantir une meilleure autonomie. Il convient également de vérifier qu’il ne craint pas les variations de température. Dans l’idéal, il faut opter pour un vélo électrique doté d’une batterie Li Po ou Li-Ion. À savoir que plus son voltage est conséquent, plus il pourra franchir les côtes facilement. Et plus l’ampérage de la batterie est élevé, plus importante est son autonomie.

D’autre part, le choix d’un vélo électrique nécessitant peu d’entretien sera un bon choix. Vous pouvez ainsi vous orienter vers des systèmes de passage de vitesses sans dérailleur (moyeu à variation continue) qui vous affranchit de cette mécanique coûteuse. Autre avantage, plus aucun risque de dérailler et par conséquent un confort maximal pour rouler.

De même, le coté confort sera à prendre en considération (selle, pneus, position, …) car au delà de la performance, rouler sans contraintes est primordial pour prendre du plaisir.

Il convient également de vérifier que le modèle s’adapte parfaitement au terrain sur lequel on souhaite l’utiliser. Un VAE de ville s’impose ainsi pour les trajets essentiellement urbains. Pour une utilisation tout chemin, il est pertinent de choisir un VTC électrique. Les adeptes de sensations fortes qui aiment parcourir les terrains accidentés doivent opter pour un VTT électrique et les cyclotouristes pour un VAE de randonnée. Pour ce qui est de l’assistance électrique, il est recommandé de choisir celle qui est dite « progressive » pour un pédalage plus confortable. Celle-ci s’ajuste automatiquement selon la pression que l’on exerce sur les pédales. Plus la pression est importante, plus le degré d’assistance fourni par le moteur se décuple et vice versa.

Aucun commentaire

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.