Que savoir pour bien acheter sa voiture d’occasion ?

57 0

Quand il s’agit d’acquérir une voiture, de plus en plus d’acheteurs se tournent vers les véhicules d’occasion. Cela est assez évident puisqu’il s’agit d’un investissement qui peut revenir jusqu’à 30 % moins cher que l’achat d’une voiture neuve. Toutefois, toujours est-il que d’autres raisons peuvent également motiver cette décision. Quoi qu’il en soit, il va sans dire que les véhicules d’occasions constituent une meilleure alternative d’autant plus qu’il existe certaines garanties légales qui protègent l’acheteur. Si vous envisagez d’acheter une voiture d’occasion, voici des conseils très utiles à ce propos.

Comment s’assurer de la fiabilité d’une voiture d’occasion ?

Quand il s’agit d’acheter un véhicule d’occasion, il est important de s’assurer de la fiabilité de l’engin avant de conclure la transaction. Il est vrai qu’avec certains modèles propres à des marques ou en fonction du type de vendeur avec qui vous envisagez de faire affaire, vous pouvez avoir une idée sur la fiabilité de la voiture. Ce n’est toutefois pas toujours évident, d’autant plus qu’il est compliqué de se faire un avis sur un modèle qu’on ne possède pas ou qu’on n’a jamais essayé auparavant.

Dès lors, une première piste qui pourrait vous aider à vous faire une idée sur la fiabilité de la voiture à acheter est de consulter des avis auto certifiés. Il s’agit d’avis d’utilisateurs de différents modèles de véhicule, plus précisément des avis d’assurés MAAF. Ils partagent en effet leurs expériences aussi bien comme passagers qu’en tant que conducteurs sur différents modèles de voiture.

Vous n’avez aucun doute à vous faire en ce qui concerne un avis à propos d’un véhicule puisque pour chaque modèle, il ne s’agit que d’intervenants qui ont effectivement eu le véhicule. Ainsi, en consultant ces avis, vous pourrez très vite vous décider sur le modèle idéal à acheter en occasion. Si vous avez déjà une idée sur la voiture d’occasion qu’il vous faut, vous aurez alors de quoi vous assurer de sa fiabilité lorsqu’il faut l’acquérir en occasion.

Par ailleurs, quand bien même il est intéressant de se fier aux avis de précédents utilisateurs pour savoir s’il est judicieux de prendre un modèle ou un autre en occasion, on n’est jamais trop prudent. Il existe certains points qui devraient conditionner votre achat et ceci, qu’il faille acheter la voiture à un particulier ou à un concessionnaire.

À ce propos, l’idéal est que vous essayiez la voiture avant de l’acheter. L’assistance d’un technicien expert est très indiquée pour ce faire. De ce fait, vous effectuerez une inspection complète de la mécanique de la voiture d’occasion, de quoi vous épargner toutes déconvenues après l’achat.

Même s’ils sont nombreux, les vendeurs qui veillent à cela, l’état général du véhicule est également à prendre en compte. Prenez le temps de vérifier l’état des pneus, la climatisation, la sellerie, la tôle, la peinture, les feux clignotants, avant et arrière, etc. Aussi, la documentation de la voiture est un autre aspect très important à prendre en compte pour bien acheter sa voiture d’occasion.

Quelle est la période idéale pour acheter une voiture d’occasion ?

Lorsque vous envisagez d’acheter une voiture d’occasion, il est possible de l’effectuer auprès d’un particulier, chez un concessionnaire spécialisé dans les voitures d’occasion ou auprès de certaines sociétés de leasing. Lorsqu’il s’agit d’acquérir sa voiture chez un particulier, il n’existe pas à vrai dire une période idéale pour ce faire.

Pour cause, il est le plus souvent question d’une opération ponctuelle et pouvoir faire une bonne affaire dépend des négociations que vous faites avec le vendeur. Cependant, en ce qui concerne l’achat chez un professionnel, certaines périodes de l’année sont quelque peu favorables à l’achat d’une voiture d’occasion.

En effet, c’est à ces périodes que la plupart des professionnels de l’automobile proposent des remises sur les ventes. Les acheteurs ont donc l’opportunité de profiter de rabais intéressants pour l’acquisition des voitures d’occasion. Ainsi, les mois de mars et de septembre sont à proprement parler les plus intéressants quand vous souhaitez acheter une voiture d’occasion.

En réalité, ce sont des périodes où les ventes de véhicules neufs sont importantes, mais dans le même temps, les concessionnaires détiennent encore en stock des voitures d’occasion. Dès lors, ils sont particulièrement enclins à libérer de la place durant ces périodes afin d’exposer de nouvelles voitures neuves. Dans ce cas, lorsque vous vous présentez pour faire une acquisition d’un modèle d’occasion, vos chances de faire une bonne affaire sont beaucoup plus élevées.

Par ailleurs, le mois de décembre est également propice pour l’achat d’une voiture d’occasion. Le fait est qu’avec les fêtes de fin d’année aussi bien la vente de véhicules neufs que celle de voitures d’occasion sont moindres. Ainsi, les stocks à écouler sont assez importants, ce qui permet de négocier plus facilement les marges.

Quels sont les avantages légaux à acheter une automobile d’occasion ?

Lorsque vous décidez d’acheter un véhicule d’occasion, il existe certaines garanties légales dont vous pouvez bénéficier. Il s’agit notamment de la garantie des vices cachés et celle de conformité. Si la première garantie est obligatoire indépendamment du vendeur auprès duquel vous effectuez l’achat, la deuxième en revanche ne concerne que les vendeurs professionnels.

La garantie des vices cachés protège tout acheteur d’un « vice caché », c’est-à-dire un quelconque défaut qui n’a pu être décelé sur le coup lors de l’achat, mais qui affecte directement l’usage de la voiture. Il est important qu’il s’agisse d’un défaut qui n’est pas facilement remarquable, et c’est d’ailleurs pourquoi il est bien stipulé « vice caché ».

L’avantage principal avec cette garantie est qu’elle est valable 2 ans, un délai qui est à compter à partir de la découverte du vice caché. Toutefois, certains critères conditionnent l’accès à cette garantie. Le défaut doit impacter l’usage du véhicule et il doit être diagnostiqué par un expert agréé. Ce dernier devra également attester du caractère « caché » du défaut dont il s’agit, mais aussi du fait qu’il soit réellement antérieur à la vente.

La garantie de conformité quant à elle concerne non seulement les défauts non mentionnés par le professionnel, mais aussi les fausses informations relatives au véhicule. Elle est valable sur 2 ans. L’accès à cette garantie ne nécessite pas l’apport d’une quelconque preuve si le défaut est remarqué et signalé au plus tard six mois après la vente. Excéder ce délai, des preuves devront être apportées pour justifier de l’antériorité du défaut à la vente.

Aucun commentaire

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.