Comment apprendre à son enfant à faire du vélo dès son plus jeune âge ?

1466 0
apprendre vélo

Pour tout parent, le bonheur d’élever un jeune enfant se savoure de manière inégalée lors de moments-clés : le premier rot, le premier mot, la première dent. C’est également le cas lors du passage de certains rituels, quand on mesure à quel point notre enfant progresse et grandit. Parmi ces rituels, apprendre à son enfant à faire du vélo reste peut-être l’un des plus marquants malgré les appréhensions qu’il suscite toujours. Or, il existe de nombreuses raisons militant en faveur d’un apprentissage précoce du vélo. Quelles sont-elles, et comment s’y prendre ?

Les bienfaits de la pratique du vélo chez l’enfant en bas âge

Il est important d’apprendre à faire du vélo à son enfant le plus tôt possible. Le premier argument est qu’une telle pratique entraînera pour l’enfant les mêmes bénéfices que pour l’adulte, mais de manière plus précoce et donc mieux enracinée. Ainsi, commencer rapidement le vélo lui permettra d’intégrer dès son plus jeune âge le goût de l’activité physique. Tout cela le guidera naturellement vers un meilleur sommeil, une plus grande sérénité et contribuera à améliorer sa santé dans la durée. Voilà pourquoi il semble judicieux d’investir dans une draisienne évolutive, fabriquée chez un constructeur spécialisé comme TekkyParent, afin de pousser dès que possible l’enfant vers la pratique du vélo.

Les avantages à débuter dès le plus jeune âge

Mais le fait d’apprendre à son enfant à faire du vélo lors de la prime enfance entraîne aussi des bénéfices spécifiques. Cette pratique permet en effet aux enfants de développer rapidement une forte confiance en eux, une bonne estime de soi et un certain sens de l’autonomie. Un apprentissage précoce du vélo favorisera aussi une bonne maîtrise de la coordination des gestes et de l’équilibre chez l’enfant, et donc un meilleur développement moteur. On dépasse donc ici le simple cadre de la santé et de la pratique sportive : cet apprentissage aura de fortes conséquences sur le développement physique et psychique de l’individu dans tout un ensemble de domaines, à commencer par l’école.

faire du vélo

Apprendre à son enfant à faire du vélo en démarrant par une draisienne

C’est pourquoi investir de manière précoce dans une draisienne a tout de la bonne idée. L’enfant passera son permis vélo plus tard : pour le moment, il est invité à utiliser cette structure qui ressemble à un vélo, sans en posséder les roues. Elle est donc envisageable dès que l’enfant est capable de marcher. Utiliser ce type d’équipement permet à l’enfant de commencer à se familiariser avec le contact du guidon et le poids du vélo. Il améliore avec le temps son sens de l’équilibre et de la coordination, et développe les muscles qui l’aideront dans la pratique du vélo.

A lire :   Comment faire une déclaration de vente de voiture ?

A quel moment enlever les petites roues ?

Apprendre à son enfant à faire du vélo en commençant par lui proposer une draisienne entre donc dans le champ des apprentissages par étapes. On n’en est pas encore à réfléchir à choisir une assurance pas chère pour un scooter : la question est maintenant de savoir quand passer au vélo à petites roues, puis quand enlever lesdites petites roues. Tout est question d’observation pour les parents. Or, l’apprentissage du vélo par la draisienne permet à certains enfants de pouvoir pédaler immédiatement sans petites roues. Pour les autres, avoir utilisé une draisienne entre 18 mois et 2 ans autorise à envisager de les enlever au troisième anniversaire de l’enfant.

Aucun commentaire

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *