Combien de bris de glace sont autorisés par an ? Les réponses à vos questions

877 0
bris glace

Dans cet article, nous allons aborder un sujet crucial pour les professionnels de l’automobile et les conducteurs : le bris de glace. Combien de bris de glace sont autorisés par an ? Que faut-il savoir sur la réglementation et les garanties ? Nous répondons ici à toutes vos questions.

La réglementation des bris de glace

Le bris de glace est un incident fréquent sur les véhicules. Il est donc important de bien comprendre la réglementation en vigueur et les garanties offertes par les assureurs.

Les conditions pour bénéficier de la garantie bris de glace

La garantie bris de glace est incluse dans la plupart des contrats d’assurance automobile en France. Elle couvre les dommages causés aux vitres du véhicule, y compris le pare-brise, les vitres latérales et la lunette arrière. Toutefois, pour bénéficier de cette garantie, certaines conditions doivent être remplies :

  1. Le bris de glace doit être dû à un événement soudain et imprévisible, comme un choc avec un projectile ou un objet.
  2. Le dommage doit être limité aux vitres du véhicule et ne pas affecter d’autres parties de la carrosserie.
  3. Le conducteur doit être en mesure de fournir des preuves du bris de glace, telles qu’une facture de réparation ou un constat à l’amiable.

Il est important de noter que la garantie bris de glace ne couvre généralement pas les incidents causés par un acte de vandalisme, un vol ou un sinistre dû à une catastrophe naturelle.

Le nombre de bris de glace autorisés par an

La réglementation française ne fixe pas de limite quant au nombre de bris de glace autorisés par an. Cependant, les assureurs peuvent appliquer des limitations ou des conditions spécifiques dans leurs contrats.

Généralement, les compagnies d’assurance couvrent plusieurs bris de glace par an, sans restriction de nombre. Toutefois, certains contrats peuvent prévoir des limites, comme un nombre maximum de sinistres sur une période donnée ou une franchise à payer pour chaque bris de glace.

A lire :   Comment trouver une assurance moins cher pour son véhicule ?

Il est donc essentiel de lire attentivement les conditions générales de votre contrat d’assurance automobile pour connaître les modalités de prise en charge des bris de glace.

bris glace autorisé

Les démarches à suivre en cas de bris de glace

Si vous êtes confronté à un bris de glace, voici les démarches à suivre pour bénéficier de la garantie offerte par votre assurance.

Contacter votre assureur

La première étape consiste à informer rapidement votre assureur du sinistre. Selon les compagnies d’assurance, un délai maximum pour déclarer le bris de glace peut être imposé, généralement de 5 à 10 jours. Il est donc important de ne pas tarder à effectuer cette démarche.

Obtenir un accord de prise en charge

Avant de procéder à la réparation du bris de glace, vous devez obtenir l’accord de votre assureur. Celui-ci vous communiquera les modalités de prise en charge et vous indiquera les centres agréés pour effectuer la réparation.

Réaliser la réparation du bris de glace

Une fois l’accord de prise en charge obtenu, vous pouvez confier la réparation à un professionnel agréé. La facture de réparation devra être conservée et transmise à votre assureur pour justifier de la réalisation des travaux.

Les conséquences d’un bris de glace fréquent sur votre assurance

En cas de bris de glace fréquents, votre assureur peut revoir les conditions de votre contrat.

La modification de votre prime d’assurance

Si vous déclarez plusieurs bris de glace en peu de temps, votre assureur peut considérer que vous présentez un risque plus élevé et augmenter votre prime d’assurance en conséquence.

L’application d’une franchise ou d’un plafond de garantie

L’assureur peut également décider d’appliquer une franchise pour chaque bris de glace ou de limiter le montant de la garantie sur une période donnée.

La résiliation du contrat

Dans des cas extrêmes, l’assureur peut décider de résilier votre contrat d’assurance automobile si le nombre de bris de glace déclarés est jugé trop élevé.

Pour finir, il n’existe pas de réglementation précise concernant le nombre de bris de glace autorisés par an. Toutefois, les assureurs peuvent appliquer des restrictions et des conditions spécifiques dans leurs contrats. Il est donc primordial de bien lire les conditions générales de votre contrat d’assurance et de suivre les démarches recommandées en cas de bris de glace pour bénéficier de la garantie offerte.

Aucun commentaire

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *