7 précieux conseils pour devenir chauffeur VTC et être rentable

122 0
chauffeur vtc

Devenir chauffeur VTC est un rêve pour de nombreux chauffeurs professionnels. Pour cause, cette profession propose un cadre de travail exceptionnel et la possibilité de devenir son propre patron. Cependant, il n’est pas recommandé de prendre une voiture personnelle et de se déclarer chauffeur VTC. Vous devez prendre certaines dispositions en amont. Voici de précieux conseils pour démarrer votre carrière de chauffeur VTC et être rentable.

Faire la demande de sa carte professionnelle VTC

Pour devenir chauffeur VTC (Voiture de Tourisme avec Chauffeur), vous devez avant tout obtenir votre carte professionnelle. C’est cette pièce qui atteste que vous exercez cette profession. Certains clients demandent à voir la carte professionnelle VTC avant de monter à bord de votre véhicule. Mieux, c’est la pièce que vous allez utiliser pour vous inscrire sur les plateformes de mise en relation.

Sur www.firstclasspartner-vtc.fr, la carte professionnelle VTC est obligatoire pour vous mettre dans le registre des conducteurs. Ce n’est qu’ainsi que vous serez contacté fréquemment pour faire des courses. C’est pour cela qu’il est indispensable de faire la demande de la carte VTC 2018 auprès de votre préfecture. À cet effet, vous aurez besoin des pièces suivantes :

  • Une attestation de domicile ;
  • Un permis B validé et obtenu depuis plus de 3 ans ;
  • Votre pièce d’identité ;
  • Votre attestation de réussite de l’examen VTC ;
  • Votre certificat médical attestant de votre aptitude physique au métier de transport public de personnes.

Même si plusieurs personnes reçoivent leur carte professionnelle sans l’attestation de l’examen VTC, il faut noter qu’elle est importante.

Choisir votre statut juridique de chauffeur VTC

Devenir chauffeur VTC indépendant, c’est devenir un autoentrepreneur. Et à ce titre, il est indispensable que vous choisissiez un statut juridique pour votre entreprise. C’est le seul moyen par lequel l’administration fiscale pourra vous identifier et prélever les taxes de vos revenus. Si vous travaillez pour une société qui embauche des chauffeurs professionnels VTC. Cette étape n’est pas utile puisque vous travaillez en tant que salarié.

Mais si vous êtes un chauffeur VTC indépendant, vous devez choisir votre statut juridique. Soit vous travaillez avec une microentreprise de VTC ou soit vous optez pour une société commerciale unipersonnelle. Chaque statut juridique à ses avantages et ses limites. Il vous revient de prendre les informations appropriées afin d’opter pour celui qui répond à vos aspirations.

A lire :   Taxi Créteil : une compagnie très prisée pour son professionnalisme

Inscrivez-vous au registre des chauffeurs VTC avec votre assurance RC Pro

Pour confirmer votre statut de chauffeur VTC indépendant, inscrivez-vous au registre national des VTC. En effet, lorsque votre entreprise est créée avec son statut juridique, vous devez rejoindre le répertoire des VTC. Ce n’est qu’ainsi que vous aurez accès à votre licence de travail. Pour cette inscription, il est indispensable que vous souscriviez à une assurance RC Pro au minimum pour votre activité.

Il en va de votre sécurité et celle de vos passagers. Mieux, vous devez présenter votre pièce d’assurance pour votre inscription au registre national des chauffeurs VTC. À celle-ci, il faut ajouter votre extrait Kbis, votre carte professionnelle VTC et la carte grise de votre voiture. Vous pouvez mener toute cette démarche en ligne pour obtenir une version numérique de votre licence de VTC.

devenir chauffeur VTC

Optez pour une voiture économique

Une fois que vous obtenez votre licence VTC, vous devenez un chauffeur VTC professionnel. À ce moment, il faut commencer par penser à comment rentabiliser votre activité. La première astuce pour faire de précieux gains en tant que chauffeur VTC c’est de choisir une voiture économique. Il est vrai que votre cadre de travail exige que vous ayez un véhicule présentable pour mieux attirer les clients. Mais, vous ne devez pas perdre de vue le critère lié à la consommation de votre voiture. Mieux, prenez en compte les caractéristiques techniques en vigueur en France en ce qui concerne les voitures VTC. Celles-ci exigent que votre automobile dispose d’au moins 4 places assises et d’un moteur de 84 KW.

Abonnez-vous à plusieurs plateformes VTC

Pour être rentable en tant que chauffeur VTC, il est clair que vous avez besoin d’avoir plusieurs clients dans la journée. Certains chauffeurs professionnels s’abonnent aux grandes plateformes, mais passent leur journée sans client. Il est plus intelligent de vous abonner à plusieurs plateformes VTC à la fois pour augmenter vos chances d’obtenir des courses. Ce n’est pas tout, vous devez bien soigner votre profil sur les différentes plateformes où vous êtes inscrit. À ce titre, vous devez :

  • Avoir une bonne présentation vestimentaire ;
  • Avoir les cheveux bien soignés ;
  • Avoir une voiture présentable ;
  • Mettre en avant vos qualités et vos centres d’intérêt ;
  • Répondre constamment aux commentaires laissés par les clients sur votre profil.

Ces actions vous permettront d’optimiser votre profil et par conséquent d’attirer plus de clients sur les différentes plateformes.

Travaillez à la fidélisation de vos clients

Pour devenir un chauffeur VTC rentable, vous devez travailler à la fidélisation de vos clients. C’est un paramètre très important si vous voulez une activité viable qui vous rapporte des revenus conséquents à tout moment. Pour fidéliser vos passagers, prenez le soin de vous adresser à eux poliment et amicalement.

A lire :   Achat ou location de véhicule pour ses déplacements professionnels en entreprise : quelle option privilégier ?

Soyez bien présentable et prenez soin de votre apparence. Adoptez une vitesse de conduite qui leur garantit un meilleur confort. Vous pouvez aussi prendre leur avis une fois à destination pour avoir leur impression. Il faut aussi que vous soyez attentif aux préférences de chaque client pour savoir ce qui lui plaît. Cela vous permettra de personnaliser l’expérience de chaque passager.

En définitive, pour devenir un chauffeur VTC indépendant, vous devez prendre votre carte professionnelle et choisir votre statut juridique. Il faut ensuite vous inscrire au registre national des chauffeurs VTC. Pour être rentable, choisissez une voiture économique et abonnez-vous à différentes plateformes VTC.

Aucun commentaire

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *