Comprendre la grille d’évaluation pour savoir si on a le permis

4482 0
avoir le permis

Contrairement à ce que pense beaucoup, le résultat de l’épreuve passée pour obtenir le permis de conduire ne dépend pas de l’inspecteur qui nous évalue. En réalité, l’inspecteur a une grille d’évaluation à remplir, alors c’est au candidat de l’empêcher de mettre des croix dans les mauvaises cases. Comment se passe alors l’évaluation du permis de conduire ?

Où regarder ses résultats ?

À la fin de l’épreuve proprement dite, l’inspecteur n’informe pas personnellement le candidat du résultat de son examen de façon verbale. Alors après l’épreuve, il faut attendre deux jours avant d’aller regarder sur internet en comptant les week-ends (par exemple, vous avez passé l’épreuve le jeudi, vous pourrez consulter la décision le samedi).

Pour ce faire, il faut remplir les informations suivantes sur le site de la sécurité routière :

  • votre date de naissance,
  • votre catégorie de permis (B, B1, BE, C1E…etc.)
  • le numéro d’enregistrement préfectoral harmonisé.

Dans le cas où vos résultats seraient satisfaisants, le CEPC ou Certificat d’Examen de Permis de Conduire, en présence de votre carte d’identité remplacera votre permis de conduire pour une durée de quatre mois à partir de la date de l’épreuve.

grille d'évaluation du permis

Comprendre les résultats de l’épreuve de conduite

Sur la grille d’évaluation, vous trouverez :

L’installation au poste de conduite : c’est noté sur 2 points, ça concerne le réglage du siège, du dossier, de l’appui-tête, des rétroviseurs et enfin de la ceinture. Pour avoir la note complète, il est conseillé de vérifier si le moniteur a bien mis sa ceinture de sécurité.

La vérification de la voiture : cela est noté sur 3 points, il est important de bien vérifier le véhicule avant de démarrer.

Les commandes : L’inspecteur vérifiera comment vous tenez votre volant, comment vous le tournez, et comment vous appuyez sur vos pédales.

Prise de l’information : cela fait partie des critères les plus éliminatoires de l’épreuve, l’inspecteur analysera votre compréhension des choses qu’il faut ou ne faut pas faire (comme rouler dans une roue limitée à 30 avec une vitesse de 50km/h, ne pas voir un piéton…etc.)

Compétence d’adaptation de l’allure : si vous savez observer et adapter votre allure (par exemple rouler à 20km/h en troisième.)

Application du code de la route : l’inspecteur observe votre application de la réglementation (marquer le stop, laisser passer un piéton… etc).

A lire :   Les étapes pour passer le permis de conduire pour voiture à boîte de vitesses automatique

Communication avec les autres conducteurs : si vous utilisez les clignotants ou le klaxon.

Le partage de la route : en France, on roule à droite. L’inspecteur vérifiera si vous serrez assez bien dans les sens giratoires.

Les distances de sécurité : il en existe deux :

  • la distance de sécurité par rapport au véhicule devant,
  • la distance de sécurité lorsque l’on va dépasser.

La courtoisie au volant : l’inspecteur vérifiera si vous êtes respectueux envers les autres.

La conduite économique : ceci concerne votre fréquence de freinage et d’accélération.

Phase d’autonomie : vous devrez soit emmener l’inspecteur à un endroit précis, soit vous faire guider

Vous aurez enfin une analyse générale où vous aurez soit 0, 0.5 ou un point.

Comment savoir si le résultat est positif ?

L’épreuve de conduite est notée sur 31 points et il vous faudra 20 points au moins pour la réussir.

Si vous ne réussissez pas l’examen et que vous êtes éliminés, il faudra essayer de voir dans quelle compétence vous avez des lacunes de manière à la renforcer, et la retravailler pour avoir un résultat positif la prochaine fois.

Si vous faites une erreur éliminatoire, cela ne veut pas dire forcément que vous n’êtes pas bon en conduite, mais qu’à un moment vous n’avez pas été assez attentif. Si au contraire vous avez plus de 20 points, vous avez alors votre permis de conduire.

Code de la route et examen du permis de conduire

L‘examen du permis de conduire peut être un moment stressant, mais quand on sait exactement ce qui est attendu d’un candidat, c’est-à-dire que l’on a conscience de ce qu’il faut faire – et ne pas faire ! – pour avoir les points nécessaires dans cette fameuse grille, on doit se concentrer sur l’essentiel : l’allure du véhicule, les contrôles d’usage, le respect des priorités, etc. En réalité, l’examen du permis de conduire se déroule de la même manière que les dernières leçons que l’on a prises avec son moniteur d’auto-école habituel, donc il n’y a pas de raison d’angoisser plus qu’à ces moments-là. Si l’on sait conduire, que le moniteur a dit que l’on était prêt, il n’y a rien à craindre. De plus si l’on a des doutes, quand aux panneaux que l’on pourrait rencontrer sur le bord de la route, il suffit de se connecter, a la veille au soir, sur son site de code de la route en ligne, pour s’assurer que l’on a bien tout intégré et que l’on ne fera pas d’erreur. Ensuite, il faut se coucher tôt, pour être en pleine forme et être en pleine possession de ses moyens pour toute la durée de l’examen du permis de conduire du lendemain.

A lire :   Obtenir son permis de conduire en accéléré

Aucun commentaire

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *