Pare-brise endommagé : quels sont les risques ?

200 0

Choc thermique, défaut de fabrication, acte de vandalisme, accident, impact de pierre ou chute de grêle… De nombreux évènements sont susceptibles d’endommager le pare-brise de votre voiture. Cependant, conduire avec un pare-brise fissuré présente de réels dangers pour vous, vos passagers, votre véhicule et les autres usagers de la route. Selon le niveau des dégâts, vous devrez le réparer ou le remplacer le plus vite possible. Sinon, vous serez exposé à de nombreux risques. Cependant, faire appel à un professionnel pour faire remplacer son pare-brise peut s’avérer particulièrement coûteux, notamment pour les conducteurs n’ayant pas de couverture de bris de glace dans leur assurance. Découvrez dans cet article les conseils pour procéder vous-même au remplacement de votre pare-brise.

Remplacer son pare-brise soi-même : les étapes à suivre

L’opération de remplacement d’un pare-brise est parfaitement réalisable par un particulier, à condition de s’adresser en premier à un professionnel du vitrage automobile tel que Mon Pare Brise pour trouver un modèle de qualité et au meilleur prix. Peu importe la marque et le modèle de votre voiture, vous trouverez sans nul doute le vitrage automobile approprié.

Dans l’absolu, il n’est pas extrêmement compliqué de changer son pare-brise soi-même, à condition bien sûr de savoir comment s’y prendre. Il s’agit d’une opération qui implique l’immobilisation de la voiture concernée pendant au moins trois heures. Aussi, il est nécessaire d’être bien équipé, notamment en outils spécialisés et en divers accessoires. Après avoir réuni le matériel nécessaire et acheté un pare-brise neuf, vous pouvez commencer le remplacement. L’opération va se dérouler en trois étapes.

Retirez le pare-brise endommagé

Pour retirer le pare-brise fissuré, vous devez commencer par enlever les joints situés autour du pare-brise, ainsi que les clips de fixation. Veillez à ne pas abîmer les clips, au risque de devoir les remplacer. À l’aide d’une lame ou d’un couteau, séparez le pare-brise endommagé du rebord soudé, puis retirez-le. À ce niveau, vous aurez besoin de l’aide d’une autre personne pour détacher le pare-brise sans encombre du rebord soudé.

Préparez le rebord soudé

Cette étape consiste à préparer le rebord soudé à accueillir le nouveau pare-brise. Pour cela, vous devez d’abord nettoyer le rebord avec de l’eau claire et une brosse. Cela permettra d’enlever les salissures pour faciliter l’adhérence du pare-brise neuf. À l’aide d’un rasoir, vous allez rogner l’excès d’uréthane. Ensuite, poncez le rebord soudé pour enlever les traces de rouille. Après cela, vous allez mettre du ruban adhésif autour de la partie poncée afin de couvrir les zones qui n’ont pas été traitées. Vous allez maintenant appliquer quelques couches d’apprêt, uniquement sur le métal nu.

Placez le nouveau pare-brise

Avant d’installer le nouveau pare-brise, mettez de l’apprêt sur la bande noire autour de ce dernier (encore appelé « bande frittée »). À l’aide d’un pistolet à calfeutrer électrique, appliquez de l’uréthane sur le rebord soudé, puis installez le nouveau pare-brise. Veillez à le positionner correctement au-dessus du rebord soudé. Ensuite, laissez durcir l’uréthane : cela peut prendre plusieurs heures en fonction du type de produit utilisé. Pour finir, remplacez le joint d’étanchéité, puis replacez la garniture tout autour du pare-brise.

Pare-brise endommagé

Quels sont les risques de rouler avec un pare-brise fissuré ?

Rouler dans une voiture dont le pare-brise est endommagé présente de nombreux risques. Même s’il s’agit d’une petite fissure, vous ne devez pas attendre avant de réparer ou de remplacer votre pare-brise. Voici quelques raisons qui vous feront prendre conscience des réels dangers d’une telle situation.

Un faible niveau de protection

Le pare-brise constitue un élément essentiel pour assurer votre sécurité et celle de vos passagers. Il bénéficie d’une conception robuste qui le rend plus résistant que les autres vitres de votre véhicule. Il est composé de couches renforcées de verre qui permettent de maintenir la structure de votre voiture en cas d’accident.

Cependant, même un petit impact peut affaiblir l’intégralité de la structure de votre pare-brise. Dès lors, il ne garantira plus le même niveau de protection qu’au départ. Lors d’un accident, particulièrement en cas de tonneaux, si le pare-brise endommagé n’arrive pas à supporter le poids auquel il est soumis, le toit peut facilement s’effondrer vers l’intérieur. Vous comprenez donc qu’il est important de remplacer votre pare-brise lorsqu’il présente des fissures.

Des risques élevés en cas de collision frontale

Lors d’un accident frontal, les pare-brises en bon état ont la capacité de transférer la force de la collision dans le châssis. Cela permet ainsi de réduire l’impact ressenti par les personnes se trouvant l’intérieur de la voiture. Par contre, dans le cas d’un pare-brise endommagé, le vitrage peut facilement se briser. Les débris se propageront dans l’habitacle et pourront causer de graves blessures.

Un déploiement inefficace de l’airbag

De nos jours, la plupart des véhicules sont équipés d’airbags qui se déploient lors d’un accident. Le pare-brise sert de barrière stable qui dirige le sac gonflé vers vous pour protéger votre tête et votre corps. Si l’airbag est déployé contre un pare-brise endommagé, il est fort probable qu’il passe à travers le vitrage. Cela peut occasionner des blessures très graves et même dans certains cas, la mort.

Une mauvaise visibilité

La visibilité réduite fait partie des principales causes d’accident de voiture. Les vitrages automobiles sont conçus de façon à offrir une visibilité aussi claire que possible. C’est ce qui permet aux conducteurs d’avoir une vue complète de la route et de repérer facilement les obstacles. Cependant, même des dégâts mineurs sur votre pare-brise peuvent obstruer votre champ de vision.

Du moment où vous ne voyez plus clairement la route, vous pouvez avoir du mal à repérer certains obstacles pour réagir rapidement et éviter un accident. D’ailleurs, lors d’un contrôle technique, si le technicien constate un défaut sur votre pare-brise dans le champ de vision du conducteur, votre voiture fera l’objet d’une contre-visite.

De petites fissures peuvent s’aggraver

« Ce n’est qu’une petite fissure ! » est la phrase que beaucoup de conducteurs prononcent avant de subir un accident de la circulation quelques jours plus tard. En effet, les défauts mineurs (petits éclats, égratignures…) sur un pare-brise peuvent devenir de larges fissures à cause d’un facteur externe (le froid, la chaleur extrême…). Ils peuvent également être à l’origine d’accidents causés par un manque de visibilité. Au lieu de dépenser une petite somme pour réparer rapidement le petit impact, vous vous retrouverez alors à débourser des centaines d’euros pour la réparation complète de votre pare-brise.

pare-brise cassé

Pare-brise endommagé : que dit la loi ?

Selon la position, la taille ou la longueur d’un impact sur votre pare-brise, vous pouvez être exposé à une amende. D’après le droit routier, tout acte ou objet susceptible de créer des obstructions dans le champ de vision du conducteur expose ce dernier à une amende. Le prix de l’amende est compris entre 300 et 375 euros pour une contravention de 4e classe. Ceci est valable pour tout pare-brise qui présente :

  • un défaut situé dans le champ de vision du conducteur
  • une fissure supérieure à la taille d’une pièce de 2 euros
  • plus de deux impacts, peu importe leur taille
  • une fissure située à moins de 5 cm du bord du pare-brise
  • un impact supérieur à 30 cm

Dans la majorité des cas, un impact inférieur à 2,5 cm de large est réparable. Il faudra bien sûr faire appel à une structure compétente pour que le travail soit bien fait. Par contre, si le dégât constaté sur votre pare-brise se retrouve dans les dommages cités plus haut, vous devrez nécessairement remplacer votre pare-brise entièrement.

En effet, ces dégâts sont considérés comme des défaillances majeures lors d’un contrôle technique et entrainent systématiquement une contre-visite. Comme vu précédemment, vous pouvez faire appel à un professionnel qualifié pour procéder au remplacement de votre pare-brise, ou alors le faire vous-même. Si vous choisissez la seconde option, vous devrez commencer par acheter un pare-brise neuf. Veillez à choisir le vitrage adapté à votre voiture.

À ce sujet, il faut souligner que deux types de vitrages sont adaptés aux véhicules aniciens et de collection. Il s’agit notamment du vitrage feuilleté et de celui trempé. Si vous cherchez en savoir plus sur le sujet, nous vous conseillons de vous rapprocher d’un spécialiste en vitrage automobile.

Nos conseils pour limiter les risques d’endommager votre pare-brise

Votre nouveau pare-brise vient d’être installé. Pour éviter qu’il subisse le même sort que le précédent, vous pouvez suivre quelques astuces afin de limiter au maximum les risques. Pour commencer, vous pouvez appliquer des traitements céramiques sur votre pare-brise afin d’apporter une couche de protection supplémentaire.

Choisissez aussi bien l’endroit où vous allez désormais stationner votre véhicule. À ce sujet, l’idéal est de privilégier les garages fermés. À défaut, évitez de stationner sous les arbres, à proximité des chantiers et aux abords des ponts. Aussi, lorsque vous remarquez un dommage sur votre pare-brise, n’attendez pas. Allez le réparer le plus tôt possible pour éviter qu’il ne s’aggrave et n’implique des dépenses plus importantes par la suite. Par ailleurs, soyez vigilant en hiver et adaptez votre conduite en ville.

Aucun commentaire

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *